Les charges pour l’achat d’un chalet en PRL au Pays Basque

Le PRL est un placement sécurisé qui offre la possibilité d’acquérir une résidence de vacances économique. Selon le type d’exploitation de ce terrain de camping aménagé, les vacanciers peuvent louer la parcelle en y installer leur HLL ou réaliser l’achat chalet dans parc résidentiel au Pays Basque. Deux options qui se présentent à vous si ce type d’investissement vous intéresse. Par ailleurs, il est assorti de charges pour le bon fonctionnement du parc résidentiel. Vous pouvez acheter la parcelle dédiée à l’accueil de la construction dont le prix oscille entre 25.000 € et 40.000 € pour une surface moyenne de 200m2, soit la superficie minimale d’un terrain de camping en PRL.

Les charges liées à la parcelle qui accueille le chalet au Pays Basque

Pour le bon fonctionnement du domaine, l’achat chalet dans parc résidentiel au Pays Basque avec la parcelle va générer des charges qui ne seront plus supportées par le gestionnaire. Elles vont être réparties sur l’ensemble des propriétaires possédant une parcelle au sein du site. Les charges incluent toutes les dépenses liées au fonctionnement global du parc résidentiel comme le salaire du gardien ou celui du jardinier chargé de la tonte des pelouses, la consommation d’eau et électricités, etc. A titre indicatif, ce montant peut s’établir autour de 80 €/mois, ce qui est le cas d’un PRL situé en Normandie doté de 173 emplacements, des infrastructures, des espaces verts et un grand bassin aquatique de 200m2.

Les taxes d’habitation du chalet en PRL au Pays Basque

Classé au rang des Habitations Légères de Loisirs ou HLL, l’achat chalet dans un parc résidentiel au Pays Basque n’est pas forcément passible de taxe d’habitation. En effet, cette dernière n’est pas due pour les résidences mobiles que l’on peut transporter d’un lieu à un autre. Une mobilité qui ne permet pas à la loi d’imposer l’installation considérée comme des biens meubles. En fonction de cette notion, les propriétaires d’habitations légères de loisirs peuvent être redevables de la taxe d’habitation ou non. En outre, il n’est pas clairement établi que le chalet ou bungalow en PRL soit soumis à ce type de taxe, de par la nature d’occupation de loisirs exclusivement.

Qu’en est-il de la taxe foncière ?

Dans votre projet d’achat chalet dans parc résidentiel au Pays Basque, tous les propriétés bâties sur la parcelle sont imposables. Il s’agit notamment des constructions fixées au sol à perpétuelle demeure comme la maison de campagne. Dans ce cadre, le HLL qui repose sur des fondations ou une assise en maçonnerie sera assujettie à la taxe foncière.